Forum destiné aux comédiens de doublage amateur francophones. Machinima, fandubbing, etc.


Comment faire un Fandub?

Partagez

Sondage

Utile?

[ 2 ]
100% [100%] 
[ 0 ]
0% [0%] 
[ 0 ]
0% [0%] 
[ 0 ]
0% [0%] 

Total des votes: 2
avatar
cypherplex

Messages : 415
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 38
Localisation : Boisbriand, Québec, Canada

Interprétations
Projet en cours:
47/53  (47/53)

Comment faire un Fandub?

Message  cypherplex le Mar 12 Jan 2010 - 19:10

Bonjour, j'ai écrit ce petit document à titre d'aide mémoire pour un Atelier sur le doublage amateur au festival G-Animé en février, mais il me semble que ce serait utile de le poster ici.

Je vous indique ici les étapes que je fais lors de la production d'un fandub. C'est une combinaison des diverses méthodes auxquelles j'ai été exposé durant les dernières années. C'est une méthode parmit tant d'autres, mais j'ôse avancer que c'est la méthode qui donne les résultats les plus professionnels.

J'utilise mes projets comme examples, mais je suis certain que vous pourrez reconnaître quelques choses qui vous sont utiles dans vos projets.

Bonne lecture!
Very Happy
================================
Choix du projet
- Évaluer l’intérêt du public. S'il n'y a personne intéressé, est-ce que ça vaut le temps et l'effort de s'investire dans le projet?

- Vérifier s’il est possible d’acquérir les sources vidéo (minimum) à un prix raisonnable et de la meilleure qualité possible.

- Vérifier si du matériel sonore original existe (musique, effets sonores), provenant soit de sources officielles (banques de sons, CDs, trames musicales), soit de « rips » (faits par les fans)

Chasse au matériel source
Une fois le choix du projet fait, il faut récupérer le plus de matériel possible.
- Vidéo : Rip de DVD, ils ont la meilleur qualité. Il est aussi possible d’utiliser des encodages des version originales, mais la qualité visuelle est souvent restreinte.

- Audio : Si le projet prévoit utiliser l’ambiance originale de l’épisode, il est important de récupérer une piste stéréo de la bande audio originale.

Si la musique et les effets sonores seront recréées, il est important d’avoir accès au bon matériel source. Les effets sonores de Hanna-Barbara (Pierrafeu, Scooby-Doo) ne remplacent pas bien ceux de Sunbow (Transformers, G.I.Joe)

- Si des ajouts visuels sont prévu (explosions, scènes additionnelles provenant d’autres sources, etc.), il est important de les acquérir à ce stade.


Récupération d’un scripte
- Si la source vidéo vient d’un DVD, il suffit généralement de ripper les sous-titres.

- Si la source vidéo n’en contient pas, le scripte de certains épisodes sont parfois disponibles sur le Net

- Sinon, écoute de la version originale et retranscription du dialogue

- Ou, écoute d’une version sous-titrée et retranscription des sous-titres
Exemples: nous n’avons utilisé des sous-titres rippés que pour Headmasters DAF et Le Film DAF. Scramble City DAF et MdI DAF utilisent des transcriptions du dialogue anglais fournies par TFCog.com et RBADAF utilise une traduction des scriptes disponibles sur le net. L'important c'est de récupérer l'histoire originale et de l'adapter ou la respecter.


Adaptation d’un scripte (particulier aux doublages provenant de séries pour enfants)
- Souvent, les épisodes japonais se contredisent alors l’adaptation tente de corriger ces fautes, d’américaniser les personnages, et de modifier quelques éléments plus faibles du scénario, pour renforcer l’histoire.

Adaptation visuelle (Exemples: Scramble City DAF VS Headmasters DAF)

- Dans le cas d’un projet comme Scramble City DAF, qui a été adapté pour servir de pont entre la saison 2 et le film, du matériel supplémentaire est ajouté pour permettre de véhiculer l’histoire. Il y a aussi des détails supplémentaires qui sont présent, et le changement des séquences de transition par celles du groupe (question d’être clair sur la nature fan du projet)

- Pour un DAF comme Headmasters, c’est aussi un cas de restauration. Des personnages comme Brouillo n’ont pas l’effet « flash » qui lui était propre durant le film américain. Il est facile avec les logiciels que nous utilisons de simuler cet effet, alors nous le faisons. Parfois, des scènes du dessin animé original sont ridicules, l’auditoire ciblé au japon étant jeune et riant au « pipi-caca ». Elles sont retirées pour rendre le tout plus intéressant, ou modifié pour mieux représenter les personnages (bien des personnages comme Arcie ne sont plus ce qu’ils étaient dans la version américaine, donc modifier leur performance à l’écran permet de restaurer une partie de cette attitude physique qui leur est propre. Arcie, entre autres, démontre souvent des gestuelles de femme typiquement japonaise et soumise… chose qui est intolérable pour le personnage de soldat aguerri qu’elle représente. Malgré le rose.)

- Les points communs sont l’insertion des logos de transition et du générique du projet (début et fin). Nous mettons aussi le logo de production à ce stade, au début de l’épisode. Il arrive parfois aussi qu’une bande annonce soit ajoutée à la fin de l’épisode, soit pour un autre projet, ou un site web qui est partenaire… ou des bloopers, si le temps le permet.

Distribution / Casting (Audition ou arbitraire au choix)
- Il y a deux méthodes pour choisir les voix des personnages : les auditions sont tenues quand plus de trois personnages sont nouveaux et ont chacun plus de deux répliques. S’ils ne sont présent qu’un peu dans leur premier épisode mais deviennent important plus tard, ils passent aussi aux auditions.

- La méthode arbitraire permet de meubler les personnages non récurrents, souvent par des acteurs qui en ont moins à faire dans cet épisode, ou ne sont simplement pas requis (un bon exemple dans Headmasters DAF est Daniel. Il est absent de quelques épisodes, alors son acteur joue des rôles secondaires. Galvatron a une voix tellement caractérisée que la voix naturelle de l’acteur peut aussi meubler des personnages secondaires.).

- L’avantage de la méthode arbitraire est la rapidité. L’avantage des auditions est la diversité. Par contre, il est possible qu’un acteur qui a passé une audition ne soit pas disponible pour un épisode, ou pour faire des reprises. Nous l’attendons jusqu’au dernier moment, et s’il n’a pas manifesté sa présence rendu au moment de l’encodage, il est remplacé arbitrairement par une des voix les plus proches. Ex : J’ai remplacé Raphaël Couture pour Brouillo dans HMDAF6.


Envoie des répliques (individuel pour ne pas vendre le punch de l’épisode, scripte complet disponible sous requête)

- Les acteurs pour qui c’est impossible de se réunir à la session d’enregistrement de groupe reçoivent un scripte tronqué qui ne contient que leurs répliques avec des didascalies. Ils soumettent en général trois prises par réplique, avec des tons et des livraisons différentes, et le choix se fait au montage. S’ils le veulent, le scripte complet peut leur être distribué, pour aider à comprendre l’épisode. La plupart ne le demandent pas, se réservant la surprise. Le vidéo est aussi encodé en basse qualité à ce moment, sans son, à titre de référence.

- Ceux qui peuvent se présenter à la session d’enregistrement en studio sont dirigés directement sur place, et ont accès au scripte complet. Il n’y a pas de bande rythmo car nous sommes amateurs et ne savons pas tous comment le principe fonctionne (et que l’équipement en studio n’est que pour l’audio seulement). Par contre, le directeur de plateau a déjà une bonne idée de la longueur des répliques et du ton à utiliser, alors la direction des reprises se fait directement.


Nettoyage audio (si récupération de l’original)

- Si le doublage utilise la bande musicale et sonore originale de l’épisode, il faut retirer les voix originales, un peu sur le même principe qu’une console karaoké. Cette procédure peut abîmer la musique et retirer des effets sonores aussi. Il faut donc rebâtir ces séquences avec les banques de musique et sons qui existent sur le net, ou, dans le cas des effets sonores, retrouver le même effet ailleurs dans l’épisode, et intact, le sampler, et le looper à l’endroit abîmé.


Montage musical (ou réparation dans le cas d’une récupération)

- Dans le cas d’un doublage comme Le Film, RBADAF, ou MdI DAF, il suffit de réparer les sections musicales qui ont été affectées par le nettoyage vocal. La musique est souvent peu abîmée et même, des fois, il est possible de ne pas la réparer, les voix du DAF couvrant bien la section. Parfois, par contre, des voix résiduelles sont présentes. Il faut donc remplacer la piste musicale de cette section par l’originale (si disponible) et refaire les effets sonores, car la piste musicale originale ne les aura pas. Si la piste musicale originale n’est pas disponible, il faut se rappeler que c’est un projet amateur et qu’on peut avoir quelques imperfections…!

- Dans le cas de Headmasters DAF, la musique est remplacée en totalité, alors c’est un travail de montage complet. Un projet comme Victory ou Beast Wars II demande que la musique originale soit préservée. Comme les pistes sont disponibles, il est facile de recréer le travail du monteur musical original. Pour une série comme Headmasters, qui est américanisée, il faut connaître les musiques de Transformers à fond et choisir ce qui est approprié à la scène. Les meilleurs monteurs savent aller chercher un sentiment rétro nostalgique dans la musique, et c’est ce qui plait le plus aux fans.


Montage sonore (ou réparation dans le cas d’une récupération)

- C’est sensiblement le même travail que pour la musique, mais il y a beaucoup plus de détails à suivre. Dans une récupération, c’est surtout un travail de sampling et de réparation de la bande originale, et c’est plus rapide. Pour une production complète, les sons sont complètement remplacés, donc c’est presque du image par image, et de la synchronisation et de l’ajustement de volumes et du mixage.

Mixage sonore (combinaison de la trame musicale et la trame sonore, créant la piste sonore)

- Cette étape mixe les sons et la musique à un niveau qui ne les placent pas en compétition l’une envers l’autre. Le tout est alors harmonisé, et c’est à ce moment qu’on commence à adapter les profilages de volumes automatiques. Quand des personnages parlent, le volume de la piste sonore descend up peu pour s’assurer que les voix sont bien entendues, et remonte quand il n’y a pas de dialogue.

Effets vocaux

- Le montage de la piste audio se fait en même temps que l’enregistrement des voix, et les effets vocaux sont réalisés au fur et à mesure que les répliques sont reçues (soit en groupe, soit d’acteurs individuels). Même si une seule personne travaille sur le montage de l’épisode, le traitement des voix peut se faire en même temps que le montage musical et sonore.

- C’est à ce stade que le nettoyage des parasites se fait. Aucun des acteurs travaillant à distance n’a le même équipement qu’en studio, il faut donc passer un peu de temps sur leurs prises pour retirer les bruits de fond, les « puff » et égaliser le son, dépendant de la qualité des micros.

- Par le passé, le choix d’un acteur dépendait aussi de sa qualité de micro, les rôles principaux étant réservés aux micros de meilleur qualité, même si le talent n’était pas aussi bon que de ceux qui provenaient d’un micro inférieur. Maintenant, avec les logiciels de restauration audio, ce n’est plus le cas, sauf dans des productions où l’équipe est moins expérimentée, ou que le monteur ne veut pas se donner plus de travail.

- Les effets vocaux sont variées, et découlent de bien des essaies et erreurs. HMDAF7 verra une harmonisation des effets vocaux, qui demeureront d’ici la fin de la série. Bref, c’est de choisir les effets qui sont faciles et rapides, même s’ils ne sonnent pas aussi cool que d’autres. Après tout, la sortie d’un épisode dépend de la vitesse du montage, alors mieux vaut avoir des effets vocaux solides et faciles d’utilisation plutôt qu’une armée d’effets et un montage qui en souffre.


Montage vocal

- Dès que les effets vocaux sont faits, le clip de dialogue est inséré dans le projet, et le montage vocal commence. C’est comme pour le montage des effets sonores, mais il faut surveiller le mouvement des lèvres des personnages (si nécessaire), et noter les répliques qui sont à raccourcir (généralement le scripte est écrit pour que certains mots ou phrases puissent être retirées, question de bien remplir les mouvements de lèvres), ou à refaire en totalité (nouvelle articulation de la scène, mauvais ton, trop courte malgré tout, oubliée, etc)

Mixage (égalisation de la piste vocale et de la piste sonore)

- Une fois la piste vocale terminée, elle est rendue en une seule séquence et jouée contre la piste sonore. Une dernière égalisation des volumes est effectuée avant le rendu final.


Rendu final (qualité DVD)
- Le rendu final est en fait l’épisode complet, sans aucune compression visuelle et sonore. Le fichier qui est sort est généralement de 4GB, et est archivé sur un DVD data, devenant ainsi le fichier étalon. Ce fichier sera alors encodé sous divers format pour diffusion sur Internet.

- Quand trois épisodes sont réalisés, ils sont encodés ensemble sur un DVD, avec menus et tout. Quand la série sera terminée, le coffret sera disponible, moyennant le coût des matériaux (DVD vierges, boîtiers, papier, encre). Aucun montant n’est chargé pour le temps, assurant ainsi qu’aucun profit n’est dérivé des la production des DVDs. Cette étape du montage n’est pas prioritaire et est en retard, car il n’est pas dit qu’il y aura intérêt pour une collection sur DVD du DAF complet. Dans le pire des cas, le tout sera disponible en torrent, comme un bon vieux « garage kit » et le fan pourra graver les DVDs lui-même, imprimer ses jaquettes de DVD, etc. Nous sommes encore loin de cette étape.


Encodage

- Le fichier étalon est ensuite encodé pour distribution sur Internet. Nos DAF sont généralement encodés en format avi, codec Xvid, 720x480, à la taille finale de 180 MB, ce qui permet aux fans de faire leur propres DVDs, d’une qualité acceptable.

- Il est possible de faire une version de moindre qualité, mais elle est sous demande seulement, et à date, n’a jamais été demandée.


Diffusion sur internet
- Une fois l’encodage terminé, le fichier encodé est compressé en format Zip ou RAR et téléversé sur le FTP d’AdaptationsGJ. Nous procédons ensuite à la visite de tous les forums de discussion sur lesquels on nous a permit de diffuser les DAF et y postons l’annonce d’un nouvel épisode, avec un bref résumé, le lien de téléchargement, et parfois la liste des acteurs (surtout si un membre actif de la communauté y fait une apparition invitée. La distribution complète est toujours disponible sur le site principal) et, sur les forum où la situation s’est produite, le rappel des normes de diffusion des DAF que nous produisons. Une annonce est aussi faite sur Facebook, par l’entremise de notre nouveau groupe et de nos membres. Le reste se fait de bouche à oreille, et par moteurs de recherche.

- La diffusion d’épisodes entiers sur Youtube, Facebook et Daily Motion (ou tout autre site de streaming) étant interdite, aucun encodage n’est prévu de notre part pour ces médiums. Si vous trouvez un DAF d'AdaptationsGJ distribué autrement que par un lien vers AdaptationsGJ.net, c’est quelqu’un qui le fait de son propre chef, et s’il publie sur Youtube, nous les avisons généralement que nous ne préférerions pas de diffusion publique mondiale. Un usage privé est toujours préféré. L’usage de quelques séquences dans un vidéo personnel et diffusé sur streaming est toutefois toléré, tant que les acteurs sont remerciés de leur collaboration. Pourquoi tant de sécurité? Pour respecter la charte des copyrights américains qui permet un usage privé de matériel et de propriété intellectuelle selon certaines normes.


La gloire

- La dernière étape est « la paye ». C’est à ce moment que les acteurs et l’équipe savent qu’ils n’ont pas fait tout ceci pour rien. Les commentaires positifs sont généralement plus présents que les négatifs, et ces derniers sont vus comme constructifs par l’équipe. Nous cherchons toujours à nous améliorer, et à avoir du plaisir. C’est beaucoup de travail et de temps, alors c’est amusant quand on peut savourer les bons coups.


Le retour sur Terre

Généralement, pendant que les acteurs fêtent et que le public félicite (ou hue), je me suis déjà tourné vers le prochain épisode, et les répliques sont envoyées en dedans d’une semaine. Un épisode qui va à bon rythme peut prendre 2 mois à faire, parfois moins. Quand c’est plus, c’est que c’est de mon côté que le temps n’y est pas, ou qu'un acteur retarde.

    La date/heure actuelle est Dim 20 Aoû 2017 - 5:56